Que je vous explique : dans un livre d'expériences scientifiques de mon fiston, je suis tombée sur la recette de la pierre de lait.
Voilà une chose qui ne sert à rien : il fallait donc que j'essaye !!

Jesus Marie et Joseph en galalithe

Berger et ses moutons en galalithe

Balthazar Melchior et Gaspard en galalithe

Santons en galalithe

minuscule santon en galalithe

santons dans leur mini bocal

Santons en galalithe

Il semblerait que cette pierre de lait (ou galalithe pour les savants) ait été beaucoup utilisée avant l'invention du plastique. En effet c'est un polymère. Mais auparavant, elle était réalisée avec du formol, là où nous n'utilisons que du vinaigre.

Quoi qu'il en soit, le résultat est bien solide, mais réversible : mes santons ne survivraient pas à une nuit dans la flotte ! J'ignore si j'ai raté quelque chose ou si le vinaigre est le coupable, mais je ne vais pas faire les boutons de mes pulls avec !
Ça se modèle, mais bon ça reste un peu difficile à travaille : ça se craquelle beaucoup et des fissures sont apparues au séchage que j'ai du combler pour ne pas avoir des santons quasi décapités.

Honnêtement, j'ai fait ça pour tenter l'expérience, mais ça ne vaut pas le coup, la texture n'est pas agréable à travailler : rien à voir avec de la porclaine froide ou mieux encore, de l'argile ....

ps : pour celles qui auraient l'envie de tenter, sachez que le mélange est au début TRES friable. Pour avoir une pâte modelable, il faut vraiment la malaxer avec BEAUCOUP d'énergie avant de l'utiliser.

Et quand on ouvre le petit pot dans lequel sont rangés les santons, ça sent le fromage !